Stigmatisation et psychophobie [rappels]

Petits rappels mais chacun d’une grande importance si vous voulez éviter de sombrer dans la stigmatisation ou la psychophobie :

1. « Croyance » ne signifie pas « délire » (aussi surprenante, bizarre, déraisonnable soit-elle). Si c’était le cas, tous les humains seraient délirants.

2. « Délire » ne signifie pas « trouble psychiatrique » (aussi impressionnant soit-il). Un délire pris isolément ne permet en aucun cas de poser un diagnostic psychiatrique. Pour info : des idées délirantes sont retrouvées chez jusqu’à 15% de la population.

3. Avoir un trouble psychiatrique ne signifie pas que l’on est à « médiquer » ou à « interner ». Pour rappel, selon l’OMS, il s’agit d’un quart de la population qui est atteinte de troubles psychiatriques.

4. Commettre un acte « fou » au sens de « déraisonnable » ne signifie pas avoir un trouble psychiatrique. Est-il d’ailleurs encore nécessaire de chercher à savoir combien d’entre nous ont déjà pu agir de façon déraisonnable?

5. « Bizarre » ne signifie pas « psychiatrique ». Pour info, ce qui est bizarre, c’est ce qui est difficile à comprendre et/ou inhabituel. De même, « étrange » ne signifie pas « psychiatrique ».

6. Trouble psychiatrique ne signifie pas violence ou dangerosité. Le fameux quart de la population atteinte de troubles psychiatrique n’est responsable que de 3 à 5% des actes de violence en général.

7. Violence et dangerosité ne signifient pas trouble psychiatrique. L’écrasante majorité des délits, crimes et autres actes de violence, ce sont les autres.

8. Avoir un trouble psychiatrique ne signifie pas d’avoir forcément tort ou dire des choses qui n’ont pas de sens.

9. Avoir tort ou dire des choses qui n’ont pas l’air d’avoir de sens ne signifie pas qu’il s’agit d’un trouble psychiatrique.

10. Avoir un trouble psychiatrique ne signifie pas d’être moins intelligent ou non intelligent, et inversement.

11. Avoir un trouble psychiatrique ne signifie pas que la ou les douleurs (physiques, morales ou émotionnelles) ressenties ne sont pas réelles, pas logiques, pas compréhensibles ou pas à soulager.


http://www.psycom.org/Espace-Presse/Sante-mentale-de-A-a-Z/Criminalite-dangerosite-et-psychiatrie

https://www.who.int/whr/2001/media_centre/press_release/fr/

https://ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19817069

De la croyance à l’idée délirante

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s