Ma sélection de vocalises collectives 60’s

Voici une sélection de ce que l’on pourrait approximativement considérer comme mes performances vocales collectives préférées en ce qui concerne les années soixante. Les échantillons sélectionnés se limitent au rock anglo-saxon et à ses fameuses excroissances folk, baroques et psychédéliques qui ont illuminé la décennie. Ces chansons sont classées par ordre alphabétique. Les doléances, commentaires et réclamations sont évidemment souhaitables. The Beach Boys : « All Summer Long » (1964) Cet élan estival illustre à merveille la chaleur et l’enthousiasme déployés par la bande des frères Wilson au début des années soixante. Si l’effort en lui-même et l’insouciance qui s’en dégage peuvent paraitre aujourd’hui désuets,…

Ma sélection de ritournelles psychédéliques

Voici une sélection de 11 ritournelles psychédéliques que l’on pourrait approximativement considérer comme mes préférées. Les critères de psychédélisme retenus sont l’époque (deuxième moitié des années 60), l’originalité et/ou le caractère régressif des mélodies, de l’instrumentation ainsi que de la structure des chansons. Les échantillons concernés sont classés par ordre alphabétique. Les doléances, commentaires et autres réclamations sont évidemment possibles. The United States of America : « The American Metaphysical Circus » (1968) Ce groupe de rock avant-gardiste avait choisi de se passer de guitariste et de mêler des sonorités électroniques à ses élans aventureux ou parfois plus traditionnels. L’unique album qui en résulte n’est guère facile d’accès…

Ma sélection de metal à cloche

Voici une sélection de chansons jouées par des groupes de metal ou de hard rock et caractérisées par la présence d’une cloche. Celle-ci peut résonner en introduction, au cours d’un interlude ou être davantage intégrée à un riff ou à une mélodie de l’échantillon concerné. Les échantillons concernés sont classés par ordre chronologique et ne se limitent pas à une décennie particulière. Les doléances, commentaires et autres réclamations sont évidemment possibles. Black Sabbath : « Black Sabbath » (1970) Souvent considérée comme l’acte de naissance du heavy metal, cette chanson associe une ambiance pour le moins sombre à un riff basé sur un triton…

Ma sélection de ballades puissantes

Voici une sélection de ballades puissantes (« power ballads ») que l’on peut approximativement considérer comme mes favorites. Si celles-ci sont ici qualifiées de la sorte, ce n’est pas tant pour leur brutalité ou leur grandiloquence que parce qu’elle sont jouées par des groupes de hard rock et de metal. Les échantillons sélectionnés ne se cantonnent pas à une décennie particulière. Les doléances, commentaires et autres réclamations sont évidemment possibles. Le classement n’est qu’alphabétique. Judas Priest : « Beyond the Realms of Death » (1978) Voici le prototype de ballade metal qui sera recyclé à foison durant la décennie suivante. De délicats couplets et leurs arpèges…

In the Canopy – Talking Monkeys (2016) ♥♥♥♥

Si je me surprends aujourd’hui à exposer ce recueil de rock contemporain, ce n’est pas uniquement par sympathie envers le chanteur. J’ai heureusement apprécié la plupart de ces chansons ainsi que les performances valeureuses de ses acolytes. J’irais même jusqu’à écrire que je trouve ces troubadours épatants, un comble pour le rockologue aussi réactionnaire que je suis. Parmi les premiers à scander que le rock d’aujourd’hui n’a plus rien à nous apporter, je me retrouve assez perplexe face à cet album qui cumule la plupart des artifices que j’aime à condamner : principalement des mélodies rudimentaires décorées avec des ritournelles synthétiques et des harmonies…