La psychophobie [pensées dysfonctionnelles]

 

La psychophobie et le validisme sont des formes de discrimination et d’oppression s’exerçant sur des personnes neurodivergentes et/ou handicapées et/ou psychiatrisées. Déconstruire nos préjugés psychophobes et/ou validistes implique préalablement de prendre conscience que certains de nos privilèges nous y ont conduits.


Évitement expérientiel et anxiété

L’évitement expérientiel consiste à ne pas rester confronté à ce qui me stresse intérieurement à court terme (ex. des pensées, émotions, sentiments, souvenirs, sensations etc.), ceci tout en sachant (ou pas) que les conséquences à long termes peuvent être encore plus négatives.


  • Gámez W, Chmielewski M, Kotov R, Ruggero C, Watson D. Development of a measure of experiential avoidance: the Multidimensional Experiential Avoidance Questionnaire. Psychol Assess. 2011;23(3):692-713.
  • Mohammadkhani P, Pourshahbaz A, Kami M, Mazidi M, Abasi I. ‎ Anxiety Sensitivity Dimensions and Generalized Anxiety‏ ‏Severity: The ‎Mediating Role of Experiential Avoidance and Repetitive‏ ‏Negative Thinking‎ ‎. Iran J Psychiatry. 2016 Jul;11(3):140-146.

Dimensions psychiatriques

Approches dimensionnelles et catégorielles des troubles psychotiques et de l’humeur en psychiatrie.


  • American Psychiatrie Association : DSM 5® – Manuel Diagnostic et statistique des troubles mentaux, 5ème édition (Elsevier Masson, 2015)
  • Arsime Demjaha, Robin M. Murray. Overview of Schizophrenia: Dimensions of Psychopathology (Chapter 1), Handbook of Behavioral Neuroscience, Volume 23, Pages 5-15 (Elsevier, 2016)

 

Le trouble borderline/limite [hypersensibilité interpersonnelle]

L’hypersensibilité interpersonnelle se manifeste généralement par des craintes d’être abandonné·e, par une forte sensibilité aux signes de rejet et par une difficulté à tolérer la solitude. Ceci conduit paradoxalement à ressentir à la fois un intense besoin des autres et un besoin tout aussi intense de s’en protéger. Si ce phénomène est le plus souvent associé au diagnostic de trouble de la personnalité borderline, il peut aussi se rencontrer dans d’autres contextes, post-traumatiques par exemple, ou dans l’anxiété sociale.


John G. Gunderson & Paul S. Links (2014). Handbook of Good Psychiatric Management for Borderline Personality Disorder, American Psychiatric Publishing (Washington DC).

Gunderson, J. G., & Lyons-Ruth, K. (2008). BPD’s interpersonal hypersensitivity phenotype: a gene-environment-developmental model. Journal of personality disorders, 22(1), 22–41.

Le trouble borderline/limite

L’anxiété sociale

L’anxiété sociale se caractérise par la peur intense de situations dans lesquelles nous pourrions être sous l’observation attentive d’autrui. Si n’importe qui peut la ressentir de manière ponctuelle, cette crainte d’agir, de montrer des symptômes d’anxiété et d’être jugé négativement peut conduire certains à éviter de nombreuses situations sociales. Pour plus de 2% de la population, cette anxiété sociale entraine une détresse significative et une altération significative du fonctionnement (social, professionnel etc.).


 

  • American Psychiatrie Association : DSM 5® – Manuel Diagnostic et statistique des troubles mentaux, 5ème édition (Elsevier Masson, 2015)
  • Moscovitch, D.A. (2009). What Is the Core Fear in Social Phobia? A New Model to Facilitate Individualized Case Conceptualization and Treatment. Cognitive and Behavioral Practice, Vol. 16, Issue 2, Pages 123-134
  • D.M. Clark (2001). A cognitive perspective in social phobia. International Handbook of Social Anxiety: Concepts, Research and Interventions Relating to the Self and Shyness. Edited by W. Ray Crozier and Lynn E. Alden. John Wiley & Sons Ltd.