Antidépresseurs et cardioprotecteurs?

Afin de clarifier d’éventuelles relations entre infarctus et antidépresseurs, quelques auteurs ont analysé une base de donnée issue de la médecine militaire américaine, soit plus de 93 000 patients âgés de 25 à 90 ans, indemnes d’affection cardiaque entre 1999 et 2000 mais ayant reçu un diagnostic de dépression durant cette période.

Le traitement antidépresseur, d’une durée supérieur à 12 semaines et quelle que soit sa classe, est associé à une diminution de survenue des infarctus du myocarde, et à une diminution de la mortalité toutes causes confondues.

Plusieurs explications pourraient convenir : effet cardioprotecteur d’une amélioration de l’humeur, notamment par l’intermédiaire d’une réduction des facteurs de risques cardiovasculaires, action directe du médicament antidépresseur ou augmentation de la compliance concernant les médicaments cardiologiques.

Scherrer JF, Garfield LD, Lustman PJ, Hauptman PJ, Chrusciel T, Zeringue A, Carney RM, Freedland KE, Bucholz KK, Owen R, Newcomer JW, True WR. Antidepressant drug compliance: reduced risk of MI and mortality in depressed patients. Am J Med. 2011 Apr;124(4):318-24.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s