Antidépresseurs [sevrage/discontinuation]

Les symptômes ci-dessous peuvent apparaitre lors de l’interruption ou de la diminution trop rapide d’un traitement antidépresseur. Bien que la plupart des molécules soient concernées, celles qui ont une demi-vie courte semblent poser le plus de problèmes (ex. paroxétine et venlafaxine). Il est généralement conseillé de reprendre le médicament ou de réaugmenter la dose, puis de la diminuer très progressivement, par paliers, voire de changer de médicament au profit d’une molécule à demi-vie plus longue et/ou en solution buvable (ex. fluoxétine) qui sera plus facile à interrompre de façon similaire.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s