Gérald Bronner – La démocratie des crédules (2013) ♥♥♥♥♥

Internet, Livres

Un demi-siècle après la fameuse citation de Churchill (« Democracy is the worst form of Government except all those other forms that have been tried from time to time« ), la démocratie n’est toujours qu’une « moins mauvaise » solution. Avec le recul dont nous disposons, nous sommes en mesure de relativiser certaines de ses promesses, notamment celle de l’évolution vers la sagesse collective, et d’en cerner les risques. Certains progrès indéniables favorisés par la démocratie, comme l’augmentation du niveau d’étude et la libre circulation de l’information, pourraient bien la faire dériver vers une véritable dictature de la croyance populaire.

Les mécanismes de ce phénomène sont brillamment exposés par Gérald Bronner dans ce qui constitue un véritable essai d’utilité publique. Le lecteur y (re)découvrira à quel point la massification de l’information, notamment sur internet, peut favoriser l’avarice mentale et la crédulité, à quel point les croyances y prennent le pas sur la connaissance, à quel point la concurrence et les foules peuvent y contribuer, à quel point l’intelligence comme l’éducation ne suffisent pas à contrecarrer ces effets pervers, le tout magnifiquement vulgarisé (ce n’est pas un gros mot) et ponctué d’expériences, d’études et d’exemples très pertinents.

Les véritables démons de la démocraties sont finalement internes et bien difficiles à contrôler, tant nous avons finalement besoin de croire, parfois jusqu’à des conséquences désastreuses. La meilleure parade reste de cultiver l’esprit critique et scientifique, une démarche elle-même mise à mal par les croyances, notamment par les théories du complot qui visent régulièrement les Hommes de science. Aussi rébarbative soit elle, cette « démarche » scientifique demeure l’une « moins mauvaises » solutions aux problèmes du « moins mauvais » des régimes.

La démocratie des crédules

29 réflexions sur “Gérald Bronner – La démocratie des crédules (2013) ♥♥♥♥♥

  1. La massification de l’information à la télévision et à la radio favorise également l’avarice mentale et la crédulité, et même des esprits a priori brillants comme Gérald Bronner finissent par croire des théories qui sont de toute évidence très farfelues : http://www.dailymotion.com/video/xldbpd

          1. Les scientifiques ne sont pas tous d’accord entre eux.
            Comment savoir lesquels ont raison, ceux qui soutiennent la version dite officielle, et ceux qui la contestent ? Voici par exemple Lynn Margulis, décorée de la médaille nationale de la science par Bill Clinton : http://www.dailymotion.com/video/xlz0up

            1. Je ne suis pas sûr de moi. Je constate que les experts (pilotes, scientifiques, militaires, universitaires, journalistes..) ne sont pas d’accord entre eux. Il me semble donc qu’il est trop tôt pour avoir des certitudes.
              Il me semble que l’événement est suffisamment important, de par ses conséquences, pour qu’on prenne le temps de clarifier les principales zones d’ombres.

              D’ailleurs, les médias commencent à s’y intéresser :
              http://www.huffingtonpost.fr/bob-graham/enquete-attentats-11-septembre_b_1872744.html

            2. Vous pourriez lire cet article quand vous avez un moment et me dire si vous pensez que Gérald Bronner part du postulat qu’il ne faut pas douter de ce qu’on nous a dit du 11/9, ou s’il a prit le temps d’étudier le sujet pour arriver à cette conclusion:
              http://www.reopen911.info/2285.html

            3. Je ne crois à rien, sinon aux faits, y compris ceux qui dérangent.
              Diriez-vous que vous n’avez pas non plus de certitudes ?

            4. Si j’en ai quelques unes, notamment celle qui dit que lorsqu’on ressent le besoin d’aller faire du prosélytisme, il vaudrait mieux se méfier de soi-même…

            5. M. Bronner passe dans plusieurs médias pour dire de ceux qui doutent de la version communément admise sur le 11-Septembre sont des croyants, des crédules, ou des farfelus, mais cela ne semble pas vous déranger puisque vous partager ses certitudes.
              Vous avez le prosélytisme sélectif 😉

            6. Il a en effet été invité par des journalistes qui sont ravis d’entendre un universitaire leur expliquer qu’ils ont bien fait de ne pas donner la parole à l’un des milliers d’experts qui contestent la version officielle.

              Et sur l’assassinat de Kennedy, vous avez aussi des certitudes ?

            7. Comme sur le 11-Septembre, je n’ai pas de certitudes, mais le doute est une situation inconfortable pour certains, alors qu’elle me va très bien.
              En matière de religion c’est pareil, je ne suis ni athée, ni croyant, je suis agnostique.

            8. La version officielle sur le 11/9 dérange car elle a fait progresser l’islamophobie, et a entraîné 2 guerres qui ont tués des centaines de milliers d’innocents, mais ça ne fait pas un argument en faveur de sa validité pour autant.

  2. Démocratie = peuple souverain.
    Hormis certaines dictatures déguisées en démocraties sous le prétexte que des élections ont eu lieu ( avec plébiscites ahurissants ) , nos démocraties sont dévoyées en oligarchies.
    Elles sont  » représentatives « , aux mains d’ experts ( encore eux ) qui se chargent de penser et de décider à notre place de ce qui doit être bon pour nous .
    A partir de là, il est difficile d’éviter les extrapolations délirantes (l’expression libre via internet est incontrolable ), les déresponsabilisations individuelles et collectives, l’infantilisation généralisée ( lire B.Barber ) , ainsi que les dérives de croyances qui me semblent anachroniques et dignes du Moyen Age :  » les théoriciens du complot permanent  » .
    L’esprit critique est étouffé très tôt, dès l’école : pourquoi ne pas introduire des cours adaptés de philosophie et de sociologie dès la primaire pour aider les bambins à ouvrir leurs écoutilles ? .
    Le doute est nécessaire pour faire le tri , mais la suspicion ou l’adhésion systématique à une théorie/ un dogme amène à ces dérives intellectuelles.
    Il existe des formes de démocraties participatives horizontales , qui fonctionnent, ( mais chut, il
    ne faut pas que ça se sache ! ) qui permettent d’éviter ces pièges de la pensée unique.

  3. A lire sur les théories du complot s’agissant du 11 septembre, cette page d’un bloggeur génial :
    http://www.nioutaik.fr/index.php/2013/01/08/634-les-theories-du-complot-du-11-septembre-cest-vraiment-nimporte-quoi

    Les commentaires sont à lire absolument, dans leur intégralité.

    Ils renseignent sur le niveau d’approximation des « truthers » conspirationnistes, voire sur leur tendance à tenir sciemment des propos erronés et à faire de fausses citations de rapports officiels (heureusement qu’ils ont en face d’eux des personnes qui vont à la source et qui leur mettent le nez dans le caca).

    Excellente lecture!

Répondre à Flo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s